Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur facebook

SOLIDARITES INTERNATIONALE

La Fondation Félix et Eliane Genève en partenariat avec “Paysans du Monde” vit la solidarité Internationale par le soutien de réalisations, avec les paysans du Brésil, de Colombie, de Russie, et bientôt de Guinée.

La mise en place par les paysans d’activités agricoles, d’accueil et d’environnement sur leur lieu de vie et leur territoire, leur permet d’améliorer la vie de leur famille par de meilleurs revenus. Citons une alimentation suffisante et de qualité de par leur méthode culturale? respectant “la terre” base de toute vie sur notre planète.

Aujourd’hui, je me fais la porte parole des paysans du Brésil et de leurs animatrices sur les actions réalisées. Le titre lui-même est prometteur, il s’intitule “projet de résistance et d’innovation dans leBrésil Rural.” Il faut aussi souligner que depuis mars 2019, les actions se sont développées dans un contexte très complexe en raison du COVID 19. Ce sont ajoutés des événements climatiques (vent et fortes pluies) qui ont placé des familles paysannes en situation de vulnérabilité. Une adaptation du plan de travail a été nécessaire. La fermeture des fermes paysannes à l’activité d’accueil et l’impact sur les différentes formes de vente de produits agricoles tel que le programme d’Alimentation scolaire, les marchés ouverts et même les ventes directes sur leur ferme, ont provoqué une baisse significative des revenus des familles.

Cependant, la situation a renforcé le lien associatif et l’organisation d’alternatives dans certaines régions pour la livraison de produits biologiques impliquant les paysans. Le plan de travail du projet a dû être adapté à la nouvelle réalité. L’objet initial de la période de pandémie était d’aider les paysans en ce qui concerne  les protocoles de sécurité contre COVID 19 et l’accès à l’aide d’urgence. 

Dans le même temps des actions  se sont lancées : formations en ligne sur des sujets demandés par les paysans, élaboration de matériel  pour les associations, actions de communication interne et externe via les réseaux sociaux, soutien au programme Bio solidaire, etc…

Si l’on fait le récapitulatif de toutes les formations, ateliers et événements, nous arrivons à un  chiffre impressionnant de personnes ayant participé à une ou l’autre des actions.  

Enfin pour terminer je voudrais signaler la formation de jeunes leaders avec l’élaboration de thèmes tels que l’agronomie ou la nutrition. Les thèmes visaient à promouvoir la réflexion des jeunes en tant que sujets, et le rôle qu’ils jouent ou peuvent jouer dans le développement des territoires dans lequel ils vivent. Nous pourrons revenir dans une prochaine lettre sur ce vécu du Brésil.

Eliane Genève

ArabicCatalanChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish
Open chat