Faire refleurir la Kabylie l

Faire refleurir la Kabylie / Suite à l’incendie qui à détruit la Kabylie l’été 2021
Par Rachid Doufène Président de l’association Arc en Ciel



La Kabylie est une région algérienne, de souche Berbère, Elle est montagneuse, fascinante et très escarpée. Elle évoque, l’une des plus anciennes cultures, méditerranéennes qui a su transgresser les méandres du temps, pour témoigner de la glorieuse histoire millénaire de l’Afrique du Nord.
Une encyclopédie pédagogique qui déborde de contes et de fables à raconter aux nouvelles générations à l’instar de la légende de VAVA INOUVA, majestueusement, mise en musique et interpréter par le chanteur kabyle Idir.
Une encyclopédie vivante qui a su défier le temps à travers des émotions figuratives, codifiées, en parfait accord avec un environnement, hostile, agrémenté d’un chapelet de 1400 villages qui témoignent de l’ingéniosité architecturale qu’il nous faudrait revisiter et reconsidérer à travers une politique touristique solidaire et culturelle.
Or, aujourd’hui, force est de constater que la paysannerie est complètement délaissée. Les terres fertiles et les pâturages sont abandonnés à leurs tristes sorts. Elles sont rarement labourées. Il n y a que l’olivier qui est encore debout et cela malgré ses rides millénaires. Est-il resté debout par fidélité à cette terre bénie, encombrée de souffrances ?
La paysannerie a perdu ses marques. Elle a été malmenée par une fatalité lapidaire qui n’a pas de nom. L’Algérien est devenu un potentiel consommateur de produits manufacturés,
Encouragée par les pouvoirs publics en quête de garantie alimentaire. Ces dernières années, comme par enchantement, la société civile a pris conscience de l’intérêt du développement durable qui est devenue la matrice de l’économie mondiale. Les frontières économiques entre les États n’existent plus.
Le développement durable est une exigence vitale dont l’avenir se joue aujourd’hui. Il est donc impératif de sensibiliser les paysans, les agriculteurs et les artisans sur ses enjeux et ses impacts économiques.

Le commerce équitable et le tourisme solidaire sont devenus, aujourd’hui, une opportunité économique qui fait vivre des pans entiers de paysans, d’artisans et d’agriculteurs à travers le monde. Beaucoup de pays du Sud profitent de ce panier financier, non négligeable mais malheureusement, pas l’Algérie, le plus vaste pays africain et cela malgré la beauté de ses sites, la fertilité de ses plaines et de ses montagnes fécondes et de ses richesses artisanaux uniques au monde.
https://youtu.be/AbYaf5CHHAk














drive.google.com/file/d/19c39ZqWENofTmoSy1LeckEEZSGLlm2L3/view?usp=drive_web
https://drive.google.com/file/d/1IqQgfLtwxG8zOJjnMyfsqI81CwK7srL1/view?usp=drive_web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ArabicCatalanChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish
Open chat