Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur facebook

EDITO

Notre groupe, riche de rencontres, de militance syndicale, politique ou institutionnelle  s’interrogeait sur le sens que l’on peut donner à notre action en lien avec nos accueillis.

La cop 26 nous a démontré un constat désastreux au niveau de l’écologie.

Cette farce nous démontre s’il en était besoin que nous ne pouvons compter sur les chefs d’états pour défendre les valeurs de l’humanité et l’agro-écologie.

Les besoins exprimés par des paysans que nous avons rencontrés sur plusieurs continents sont immenses, les paysans qui font le choix de l’agriculture durable ou bio ne bénéficient pas de l’appui politique dans de très nombreux pays.

Fort de notre expertise de paysans accueillants, nous avons créé un mouvement de paysans sans tenir compte des frontières que se donnent les États.

La société paysanne mondiale est très menacée et cependant ce sont les paysans qui font vivre l’humanité, qui façonnent les territoires, qui par leurs pratiques écologiques maintiennent la vie des espèces.

L’auto suffisance alimentaire est un enjeu primordial, la rencontre physique  dans un milieu naturel que représente les fermes sont le lien à la terre indéfectible et les ferments du vivre ensemble.

Je voudrais remercier ici toute l’équipe des membres fondateurs de ce mouvement.

Ils ont travaillé dur depuis le début de l’année pour construire et charpenter un mouvement qui va être en capacité d’accompagner et de soutenir les paysans les plus menacés de la planète.

En effet, les résultats de l’accueil dans nos fermes et la part de la rémunération engendrée permettra de renforcer les actions en faveur de ces paysans les plus en difficulté

Notre chantier qui s’ouvre va nécessiter l’appui de tous pour évoluer vers un tourisme équitable ,durable et solidaire. Chacun de nous peut œuvrer à sa façon par une aide au développement ou par un engagement de versement d’une cotisation de soutien.

Eliane évoquera dans cette lettre une aide en cours dans l’un des quatre pays ou la fondation intervient.

Claude Degrange 

Président de Paysans du Monde

ArabicCatalanChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish
Open chat